Les Tournois De Poker à Hollywood En Floride

Le 60-deuxième spot radio, d'abord repéré par OnlinePokerReport Chris Grove, baldly équivaut PokerStars avec “internet arnaque artistes et des escrocs.” Le spot dit les résidents de la Californie “méritent d'être protégés de la corruption des entreprises comme PokerStars.” Le spot mentionne également le délit d'initié des enquêtes impliquant des Stars du nouveau propriétaire Amaya, et incroyablement entonne que les Étoiles de recherche pour “accéder à chaque ordinateur, smartphone et tablette en l'état”. Cependant, Député Adam Gray, dont AB 431 poker en ligne "coque" le projet de loi a fait par le biais de deux vote du comité au printemps, ce n'est pas prêt à jeter l'éponge les tournois de poker à hollywood en floride.

Un recueil de neuf reconnues au niveau fédéral tribus Indiennes ont pris leur PokerStars opposition à un nouveau niveau cette semaine. Vendredi, Capitol Hebdomadaire de la cité de la Californie Tribal Business Alliance (CTBA) lobbyiste David Quintana en disant d'une récente conversation avec l'état Sen Isadore Hall lui a donné peu de confiance en ce qui concerne le poker en ligne est court-terme législatif avenir 4 tranche de longue fente grille-pain rouge. CaliforniaOnlinePoker par la suite rapporté avoir vu des annonces de bannière sur le Sacramento Bee le site web de poser des lecteurs “de dire à votre législateur: Pas de PokerStars con de jeu, en Californie.” En réponse, les Étoiles porte-parole Eric Hollreiser tweeté que “mensonge et la peur sont des actes de désespoir.” Peut-être, mais comme la politique Américaine processus a systématiquement démontré, de tels actes de désespoir sont souvent très efficace au pilotage moins futés les électeurs vers le bas le chemin de jardin 4 tranche de longue fente grille-pain couverture.

En californie, la probabilité de passage de législation du poker en ligne en 2015 apparaît encore moins suivant pessimiste commentaires attribués à un éminent sénateur de l'etat 4 tranche de longue fente grille-pain canada. Avec l'état de l'industrie des courses, le potentiel de participation des soi-disant "mauvais acteurs" comme PokerStars – ainsi nommés parce qu'ils ont continué à prendre les paris de résidents des états-unis à la suite de la 2006 du federal Unlawful Internet Gambling Enforcement Act – restent les plus grosses pierres d'achoppement de poker en ligne à un consensus dans le Golden State. Gris réclamé la question était “vivant – très bien” et que les négociations avec l'état turbulent intervenants étaient en cours. Le Viejas Bande de Kumeyaay Indiens a lancé une radio et une campagne en ligne qui a considérablement intensifié la rhétorique sur le mauvais acteurs problème est lundi. Quintana, a déclaré Hall, qui préside le Sénat Gouvernement Comité d'Organisation, “ne sera pas de réglage ou de l'audience internet poker factures de cette année.” La salle de position a été confirmée par une source qui dit Capitol Hebdomadaire que la Salle n'était “pas d'aller écouter les factures” et ainsi de poker en ligne était “mort” pour la législature en cours un bon jour pour aller au casino.