Le Pendjab

Ces préoccupations ne sont pas seulement théoriques le pendjab. Jean Harte de la Mapetsi de la Politique du Groupe a rappelé aux participants à la conférence que les dispositions Reid projet de loi de 2010 potentiel limité de titulaires à terre, aux opérateurs avec cinq ans d'expérience en cours d'exécution de plus de 500 machines a – une exigence qui aurait “fermer plus de la moitié des tribus que le comportement de jeu dans le pays Indien, pour ne pas mentionner toutes les tribus qui ne font pas le jeu.” Et comme le poker en ligne, le projet de loi actuellement en République Joe Barton (R-TX), Reid projet de loi n'offrait pas de protections pour les clauses d'exclusivité dans les tribus de l'état de compacts la prévention des jeux de hasard ordonnance 1978. Les tribus sont à juste titre préoccupés que Reid 2011 de suivi n'ont abordé ces questions la pub empire casino de la ville. Stevens, un membre de la Nation Oneida, a rappelé à l'assemblée de politiciens que tribal gaming “est le Natif de success story à l'Américaine,” en ce que, d'ici à 2010, 240 de la 565 tribus reconnues au niveau fédéral invoqué jeu pour générer des revenus pour leurs communautés fatima moreira de melo revenus de poker. À octobre, la Chambre des Représentants du sous-comité sur le Commerce, la Fabrication et le Commerce de l'audience dans le poker en ligne, Ernest Stevens, président de la National Indian Gaming Association (NIGA), a été l'un des rares voix préconisant la prudence sur l'apparente rush d'autoriser et de réglementer le poker en ligne.

En tant que tel, Stevens a été catégorique qu', devrait fédéral de poker en ligne du système est adopté, les tribus ne doit pas seulement jouer un rôle de chef de file, ils devraient également être accordée une période limitée de l'exclusivité. L'état Sen Ellyn Bogdanoff et la République Erik Fresen, les pols qui a introduit la destination casino de la législation, ont fait référence à l'compact que le “toast” et “n'en vaut pas le papier sur lequel elle est imprimée.” En réponse, le Seminole président James Billie a promis de “lutte vigoureusement contre toute attaque sur notre compact” et a exhorté les législateurs “de refuser de passer à toute loi qui viole les accords contractuels” fatima moreira de melo poker prijzengeld. Il est utile de rappeler à quel point ce nocif phrase est venu à l'être – et pourquoi les tribus sont donc déterminés à ne pas laisser n'importe quel niveau de gouvernement AMÉRICAIN sortir avec elle de nouveau.

Il suffit de regarder l'actualité de la Floride, où l'état est de tenir des audiences sur la possibilité d'autoriser des entreprises comme Las Vegas Sands, Wynn Resorts et Genting de construire des "destination casinos" en Miami-Dade, Broward et d'autres comtés. Florida du Seminole Tribe a protesté contre ces plans, en pointant du pacte qu'il a signé avec l'état l'année dernière – un soi-disant 20 ans, celle-ci donnant les Séminoles, les droits exclusifs à offrir des jeux de table et à l'exploitation des machines à sous dans certains comtés fatima de melo revenus de poker.